Art de la Renaissance en Val de Loire

inventaire, valorisation et analyse

Présentation

du projet

La base de données ARVIVA : Art en Val de Loire, Inventaire, Valorisation et Analyse offre des informations aux chercheurs et au grand public sur les arts de l’image (peinture, enluminure, vitrail, sculpture, orfèvrerie, tapisserie, reliure) produits entre la fin du XVe et le début du XVIIe siècle. Elle concerne les œuvres, les artistes et les commanditaires et permet ainsi d’aborder autant les facettes sociales que stylistiques de ce foyer majeur de la première Renaissance en France. Cette base de donnée a été conçue dans le cadre d’un appel à projet « Recherche d’Initiative Académique » remporté en 2014 par des chercheuses et chercheurs du Centre d’études supérieures de la Renaissance (CESR) dans la dynamique du programme Intelligence des Patrimoines (IPAT).  Développée en association avec l’Institut de Recherche et d’Histoire des Textes (IRHT- UPR 841) et le Laboratoire d'Informatique Fondamentale et Appliquée de l'Université de Tours (LIFAT), elle se place dans la perspective d’autres programmes de recherches historiques et patrimoniales en œuvre au CESR (BVH, Rihvage, Renumar…) en resserrant l’approche sur les arts visuel

Depuis 2018, la base ARVIVA bénéficie de l’apport d’un projet de recherche consacré à l’art du Vitrail dans la Région Centre à la Renaissance (Projet VITRAIL, 2018-2021) élaboré en collaboration avec la DRAC, le Service patrimoine et inventaire Centre-Val de Loire, le Corpus Vitrearum, le Musée du Berry, le Centre International du Vitrail et le Centre François Garnier. La base ARVIVA va ainsi être ainsi, au cours des années à venir, enrichie de données concernant les grands ensembles vitrés de la Région Centre entre la fin du XVe siècle et le début du XVIIe siècle. La première phase d’incrémentation, actuellement en cours, vise à rendre accessible en ligne les notices des verrières des édifices chartrains conservées au Centre International du Vitrail (Françoise Gatouillat et Guy-Michel Leproux, Les vitraux de la Renaissance à Chartres, 2010). 

Le programme de recherche ARVIVA est dirigé par une équipe d’enseignantes-chercheuses et de chercheurs rattachés au CESR, assistés par des ingénieur(e)s d’études et de recherches et d’étudiant(e)s en thèse et en master. Il profite également de la collaboration et de l’expertise de chercheuses et de chercheurs appartenant à d’autres institutions universitaires et patrimoniales.

 

... Lire la suite